fbpx

L’héritage des américains dans la ville de Blanes

Les Indianos qui revinrent d’Amérique avec plus ou moins d’argent ont contribué à développer certains ouvrages architecturaux propres encore visibles. Lors du boum de la construction des années 60, la mairie de Blanes a contribué à leur protection. Bien que la plupart aient été détruites, il y a encore une douzaine de maisons. Elles appartenaient aux citoyens de Blanes, devenus riches au cours du XXe siècle grâce à des affaires avec La Havane. La plupart des gens sont partis à Cuba, mais aussi à Porto Rico, en Argentine, en Uruguay ou au Venezuela, car leurs amis et leurs familles leur avaient trouvé un emploi pour pouvoir s’intégrer dans la nouvelle société.
Actuellement, l’héritage des Américains dans la ville de Blanes est visible grâce aux maisons restées debout, aux bâtiments ou aux documents conservés par les descendants ou aux archives municipales.

Ruta dels Americanos

Télécharger PDF

L'héritage des Américains